LDPAYE et son logiciel de traitements mensuels

Des bulletins à volonté de vos traitements mensuels

  • La saisie des éléments variables de vos traitements mensuels. Par exemple les absences ou bien les heures supplémentaires. Elles sont ainsi classées par salarié ou par nature. Ces éléments variables peuvent aussi être importés, y compris depuis une feuille Excel.
  • Le calcul et édition des bulletins; Comme le recalcul d’un ou plusieurs bulletins isolément, puis calcul d’un brut à partir d’un net (calcul à l’envers), ou encore régularisation au net (gestion des remboursements IJSS).
  • La gestion des régularisations de cotisations sur des mois antérieurs. Notamment conformément au principe de la régularisation progressive des cotisations établi par la DSN (périodes de rattachement).
  • La possibilité d’établir plusieurs bulletins de paye par mois pour un même salarié.
  • Les bulletins de paie simplifiés (nouvelle exigence pour janvier 2017) ou encore détaillés.
  • La gestion des primes d’intéressement.

DSN

Tous les états indispensables, et bien plus

  • Consultation et édition des bulletins et journaux, y compris sur périodes antérieures (durée de l’historique paramétrable)
  • Liste de paiements des salariés (espèces, chèques, virements), création du fichier norme SEPA pour transmettre les ordres de virements à la banque.
  • Editions des journaux de paye, des fiches individuelles de salaire, Etats et bordereaux de cotisations. Module DUCS-EDI en option.
  • Tous les journaux sont facilement paramétrables : critères de tri, de sélection, de présentation. Export des journaux vers Excel en un clic.
  • Comptabilisation de la paye semi-automatique (édition d’un journal) ou automatique : passation directe des écritures dans LDCompta, ou possibilité d’interface vers d’autres comptabilités ; supporte également la comptabilité analytique avec de 1 à 3 axes (section, affaire, projet…).

En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement. Ok